J’ai signé au mois de mai 2018 l’amendement de Matthieu Orphelin, qui proposait de fixer une limite à l’utilisation du glyphosate pour 2021.

La stratégie de l’arrêt de cet herbicide est En Marche !

Pragmatique, elle repose sur l’étude des alternatives avec les agriculteurs de toute la France, sur l’expertise scientifique de l’Institut Technique et Scientifique des Abeilles et des Pollinisateurs (ITSAP, que l’État a sauvé en décembre dernier) et du lobbying positif à l’échelle européenne ; à ce jour, seuls la République En Marche et les Verts Européens proposent de revenir sur l’utilisation du glyphosate au sein de l’Union Européenne après 2023. Notons que Les Républicains et le Front National ne se mobilisent pas pour son interdiction : pensez-y aux élections européennes de l’année prochaine.