Question écrite n° 39328

à M. Olivier Veran, Ministre des solidarités et de la santé

Mme Sereine Mauborgne attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé à l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination (SEV) créée en 2005 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui se déroule chaque année dans près de 200 pays dans le monde sur la vaccination.

Si la vaccination contre la covid-19 est une priorité, elle ne doit pas faire oublier l’importance des autres vaccinations pour préserver la santé de tous, que ce soit les vaccinations du nourrisson, mais aussi la vaccination des moins de 40 ans pour stopper les épidémies de rougeole ou encore la vaccination contre le papillomavirus (HPV) des jeunes filles et garçons afin d’éviter la résurgence d’autres maladies.

La SEV est un temps fort de communication et d’action en direction du public et des professionnels de santé pour mieux faire connaître les enjeux de la vaccination. Depuis la pandémie, il est fait état de retard pris dans la vaccination d’enfants dont les parents déserteraient les hôpitaux mais aussi compte tenu d’un accès rendu moins aisé aux structures et au personnel de santé.

Elle lui demande s’il peut dresser l’état actuel de la situation et les moyens mis en œuvre pour récupérer ce retard et lui indiquer quels sont les moyens déployés pour lutter contre les freins mis à la vaccination.

etrouvez la question en ligne sur le site de l’Assemblée nationale en cliquant ici